Gynogénèse

Développement d'un embryon à partir des seuls chromosomes maternels suite à l'activation de l'oeuf par un spermatozoïde : le spermatozoïde, en pénétrant dans l'ovule, en déclenche la division, mais il n'y a pas fécondation effective (pas d'appariement chromosomique).

La gynogénèse est un processus par lequel les femelles d'une espèce animale peuvent produire des descendants sans fertilisation par un mâle. Cela signifie que les œufs produits par la femelle se développeront en descendants, sans avoir besoin d'être fertilisés par un spermatozoïde. La gynogénèse peut se produire de manière naturelle dans certaines espèces animales, ou bien elle peut être obtenue de manière artificielle par l'intermédiaire de techniques de reproduction assistée.

Il existe plusieurs types de gynogénèse, qui diffèrent en fonction de la manière dont les œufs non fertilisés se développent. La gynogénèse totale, également appelée parthenogenèse totale, est le type de gynogénèse le plus commun. Dans ce cas, les œufs non fertilisés se développent en individus qui sont génétiquement identiques à la femelle mère. Cela signifie que les descendants produits par gynogénèse totale sont des clones de la femelle mère.

La gynogénèse partielle, également appelée hémigynogénèse, est un type de gynogénèse où les œufs non fertilisés se développent en individus qui ont seulement la moitié de leur génome provenant de la mère. Les descendants produits par gynogénèse partielle ont donc une moitié de leur génome identique à celui de la mère et l'autre moitié est différente.

La gynogénèse uniparentale est un type de gynogénèse où les œufs non fertilisés se développent en individus qui ont tous leur génome provenant d'une seule parent, généralement la mère. Cela signifie que les descendants produits par gynogénèse uniparentale sont des clones de la mère.

La gynogénèse a été observée chez de nombreuses espèces animales, notamment chez certaines espèces de poissons, de grenouilles, de lézards et de tortues. Elle peut être utilisée dans l'aquariophilie pour produire des descendants sans avoir à trouver un partenaire reproducteur. Cependant, la gynogénèse a également des inconvénients. Par exemple, les descendants produits par gynogénèse sont souvent moins adaptables et moins aptes à survivre dans leur environnement que les individus produits par reproduction sexuée. De plus, la gynogénèse peut entraîner une perte de diversité génétique au sein de l'espèce, ce qui peut être préjudiciable à la survie à long termede l'espèce. La gynogénèse peut également entraîner une diminution de la variabilité génétique au sein de l'espèce, ce qui peut être préjudiciable à sa capacité à s'adapter aux changements de son environnement.

En aquariophilie, la gynogénèse est principalement utilisée pour produire des descendants de poissons rares ou de poissons de couleurs rares. Elle peut également être utilisée pour produire des descendants de poissons qui sont difficiles à reproduire par reproduction sexuée, comme certains poissons exotiques. Cependant, il est important de noter que la gynogénèse peut entraîner des problèmes de santé chez les descendants produits, car ils ont souvent un système immunitaire affaibli. Il est donc important de veiller à ce que les poissons produits par gynogénèse soient correctement entretenus et nourris afin de minimiser les risques de maladies.

Poissons d'Aquarium

Arothron stellatus

Arothron stellatus

Le poisson Hemigrammus pulcher, également connu sous le nom de poisson-éclaireur de Bleher, est un petit poisson d'eau douce originaire des eaux calmes et peu profondes des rivières et des mara...